ParisSportifsPaiement

Les jeux d'argent en ligne illégaux préoccupent les autorités polonaises

02-06-2020

Le régulateur des jeux en ligne polonais vient de publier son rapport pour l’exercice 2019. Les chiffres montrent une progression importante de 28,8 % du chiffre d’affaires. Au total, les opérateurs ont généré 1,85 milliard de dollars. L’État, de son côté, a récupéré 210 millions de dollars en taxes et impôts. Malgré ces bons résultats, le pays reste inquiet concernant notamment le développement de l’offre illégale. Celle-ci représenterait 60 % de l’activité en ligne.

À moitié plein

Le marché des jeux en ligne continue de croître en Pologne. Les opérateurs ont généré 1,85 milliard de dollars au cours de l’exercice 2019. Le gouvernement est cependant préoccupé par la montée de l’offre illégale. Selon les spécialistes, elle représente encore 60 % de l’activité. Pour l’État, cela correspond à un manque à gagner de 290 millions de dollars. Pour lutter contre l’expansion des plateformes illégales, le pays a notamment prévu de travailler de près avec les fournisseurs d’accès à internet. L’objectif consiste à bloquer l’accès à ces sites en se basant sur les adresses IP de chaque utilisateur. Malheureusement, cette solution ne suffit pas pour endiguer le problème. Avec un VPN, il est en effet possible de modifier son adresse IP afin de contourner le blocus.

Malgré tout, la Pologne aurait déjà réussi à bloquer 1 300 sites. Pour renforcer la lutte, le gouvernement prévoit de privilégier davantage les opérateurs légaux. Il souhaite rendre l’offre suffisamment attrayante pour que les joueurs se détournent des plateformes étrangères. Il convient en effet noter que l’offre illégale attire plus de clients, car elle propose plus de services. Les bonus de bienvenue sont plus intéressants et les promotions sont régulières. Certaines permettent même de remporter des voyages inédits.

Un défi de taille

Malgré ses bons résultats, le marché polonais reste parmi les plus performants. La principale cause de cette situation réside dans le manque de diversité et de concurrence. Actuellement, le leader est responsable à lui seul de 45 % des revenus. Le numéro deux quant à lui a produit 31 % du chiffre d’affaires. Ensemble, ces opérateurs occupent 76 % du marché. À noter d’ailleurs que le troisième ne représente que 6 %. Pour lutter efficacement contre l’offre illégale, la Pologne doit travailler sur ce manque de concurrence.