ParisSportifsPaiement

Le casino Barrière de Lille au plus bas financièrement

01-16-2019

Le casino Barrière de Lille traverse une période délicate. En 2017, il a déclaré plus de 5 millions d’euros de perte. S’il ne parvient pas à relever la barre pour l’année à venir, son avenir s’annonce particulièrement sombre. Selon les responsables, la principale cause de ce désastre réside dans les prélèvements effectués par la municipalité. Ceux-ci pèseraient beaucoup trop lourd sur les performances de l’établissement.

À la recherche de la solution miracle

Le casino Barrière de Lille connait des difficultés depuis 2014. Au cours de cet exercice, il a perdu près de 9 millions d’euros. L’année suivante, il a réussi à ramener son déficit à 7,5 millions d’euros puis à 6,4 millions en 2016. Malgré cette bonne forme apparente, force est de constater que l’établissement peine à trouver la solution idéale pour booster ses activités. En 2017, il affichait 5,3 millions d’euros de perte.

Pour 2018, cependant, le bilan se révèle moins sombre. Le chiffre d’affaires a en effet progressé de 4 % ce qui a permis de baisser les pertes à 5 millions d’euros. Cette performance s’explique notamment par la bonne dynamique des jeux de table et des machines à sous en France. À noter que le chiffre d’affaires net du casino de Lille est constante augmentation depuis 11 ans. En 2018, il s’élevait à 28 millions d’euros ce qui constitue un record. Le groupe Barrière reste cependant insatisfait de ce résultat. Il se révèle en effet insuffisant pour faire face aux nombreuses contraintes imposées notamment par la municipalité.

Un chiffre d’affaires deux fois inférieur à l’objectif

Le casino Barrière de Lille affiche de bonnes performances en termes de chiffre d’affaires brut. Cependant, il est loin des objectifs établis au début de l’exploitation. Selon les responsables, l’établissement devrait être deux fois plus productif. Cette exigence de production est d’ailleurs devenue vitale pour l’avenir du casino.

Comme dit précédemment, il doit payer des redevances extravagantes à la municipalité. Pour pouvoir tenir ses engagements, l’établissement est obligé de renoncer à ses bénéfices et de déstabiliser sa balance commerciale. À noter qu’il demande depuis des années une renégociation des prélèvements effectués par la municipalité. Malheureusement, celle-ci décline systématiquement les propositions du groupe. En 2017, elle avait perçu près de 11 millions d’euros grâce au casino Barrière.

Plus d'actualité : En Espagne, les jeux d'argent sont toujours en progression