ParisSportifsPaiement

Ils ont voulu arnaquer le casino, ils ont échoué

06-20-2019

Les histoires de triche sont nombreuses dans le monde des casinos. Il faut dire que les enjeux sont tellement attirants que certains n’hésitent pas à se tourner vers des méthodes illégales pour tenter de toucher le gros lot. Malheureusement pour eux, les casinotiers disposent de ressources illimitées pour les démasquer. Dans la vaste majorité des cas, ils arrivent d’ailleurs toujours à leur fin comme le prouvent ces quelques récits.

Le faux ami ou la force brute

Pour tricher au casino, il existe évidemment des méthodes dites classiques. La plus populaire reste sans aucun doute celle du faux ami. Elle consiste à monter l’arnaque avec un des croupiers du casino. Comme il est le maitre absolu à la table, il peut facilement manipuler chaque partie pour favoriser un ou plusieurs jours. Un des duos les plus célèbres à avoir fait appel à cette technique était composé d’un croupier de blackjack et d’une sexagénaire. Ils ont tenté d’escroquer le casino Barbazan.

Au total, ils ont pu voler 1 000 euros. Une fois découverts, ils ont écopé de 4 mois avec sursis ainsi que d’une amende. Un autre récit incontournable raconte l’amour impossible entre un croupier et son joueur. Aveuglé par ses sentiments, le professionnel du jeu a favorisé celui-ci lors de ses sessions. Le duo n’a réussi à voler que quelques centaines d’euros. Le croupier a été condamné à 70 h de travaux d’intérêt général. Il a aussi perdu son autorisation d’exercer. À l’opposé de cette méthode du faux ami, il existe celle de la force brute. Elle consiste simplement à secouer la machine à sous pour la dérégler et toucher le jackpot. Cette année, le casino d’Annecy a été victime de cette pratique. Une équipe savoyarde a réussi à remporter 100 000 euros. Les malfrats ont été arrêtés quelques mois après leur premier coup. Les responsables les ont démasqués, car ils ont secoué trop brutalement une des machines.   

L’informatique et le faux

Une joueuse grenobloise a tenté d’arnaquer un casino Partouche avec un faux chèque. La tentative grossière a immédiatement été repérée. Il existe cependant des méthodes plus élaborées pour tricher au casino. Un établissement canadien, par exemple, a perdu 40 000 dollars à cause d’un stratagème particulièrement bien pensé. Le tricheur utilisait des outils informatiques pour prédire le mouvement de la boule à la roulette. Les pronostics étaient tellement précis qu’ils lui ont permis d’enchainer les paris gagnants.