ParisSportifsPaiement

En Espagne, les jeux d'argent sont toujours en progression

11-13-2019

Le régulateur espagnol a récemment publié son rapport sur l’exercice 2018. Celui-ci montre une progression de 5 % du chiffre d’affaires sur l’exercice précédent pour l’ensemble des opérateurs légaux du marché en ligne. Au total, 9,87 milliards de dollars ont été générés au cours de cette période. Malgré tout, l’industrie reste loin de ses performances de 2007, année durant laquelle elle a gagné 11,7 milliards de dollars.

Résultats mitigés

Le marché des jeux espagnol vient de signer une nouvelle année lucrative. Il s’agit du cinquième exercice consécutif en hausse depuis son ouverture. Les opérateurs ont généré 9,87 milliards de dollars, soit 5 % de plus qu’en 2017. Malgré tout, les observateurs restent sceptiques concernant ces chiffres. Ils gardent toujours en tête le pic de 2007. À l’époque, l’industrie avait produit 11,7 milliards d’euros de chiffres d’affaires. Malheureusement, le marché s’est effondré l’année suivante à cause de la crise financière. À noter qu’en Espagne, le secteur est séparé en deux avec les loteries étatiques d’un côté et les opérateurs privés de l’autre.

La première partie se compose des loteries SELAE et ONCE. En 2018, celles-ci ont généré 4,29 milliards d’euros ce qui correspond à une hausse de 1,9 %. La deuxième partie quant à elle a produit 5,58 milliards d’euros pour une augmentation de 4,2 %. Elle regroupe à la fois les casinos terrestres et les plateformes en ligne. D’ailleurs, le marché digital reste le vertical avec le plus fort potentiel. Entre 2017 et 2018, il affiche une croissance de 25 %. Il se repose essentiellement sur les paris sportifs, mais les casinos et le poker apportent également leur part.

Un marché sécurisé

Comme d’autres pays européens, l’Espagne a investi dans les jeux d’argent pour pouvoir se créer une nouvelle source de revenus fiscaux. Les opérateurs sont donc taxés à différents niveaux pour pouvoir opérer légalement sur ce marché. En 2018, le gouvernement aurait récupéré 1,34 milliard d’euros grâce aux impôts et aux taxes. L’industrie du jeu constitue également un formidable générateur d’emplois. Plus de 85 000 résidents du pays travailleraient dans le secteur. Enfin, il faut noter que l’Espagne affiche un taux de joueurs compulsifs particulièrement bas. Ils ne seraient que 0,3 %.

Plus d'actualité : Microgaming attaque le marché des jeux en ligne au Portugal